Samedi 11 juin - Rude retour

Les adieux avec l'île me sont un peu pénibles. Malgré sa petitesse, l'ile regorge de surprises et j'ai la sensation de ne pas avoir tout exploré dans ses moindres recoins. Et puis, c'est aussi la sensation de "fin des vacances" qui me saisit. Nous quittons le point le plus "exotique" de notre périple et entamons -de fait- notre retour vers l'Europe (dans moins d'une semaine, nous devrions être de retour...). Le choc est intense lorsque nous arrivons à Santiago. Ici, c'est l'hiver! Les montagnes alentours sont enneigées et la différence de température avec l'Ile de Paques m'est insupportable. Mais on va s'y faire. Demain, nous visiterons Santiago avec beaucoup de curiosité et tâcherons de faire mentir les mauvaises langues qui jugent qu'il n'y a rien d'intérressant ici!