Samedi 28 mai - Pacifiquement votre

La bourgade de Chañaral n'a pas grand-chose pour elle : coupée de l'océan par la panaméricaine et flanquée aux pieds de collines désertiques, ses maisons et son centre sans ame ne sont pas des invitations à y séjourner. De plus le climat typique de cette partie du Chili à cette époque hivernale est particulier: il fait grand bleu sur tout l'intérieur de pays et des nuages bas et gris s’agglutinent le long des cotes. Il faut donc un sacré morale et une bonne dose de motivation pour apprécier ce lieu. La seule comparaison que j'avais était Berre l'Etang mais elle est un peu exagérée. Les connaisseurs apprécieront...
Mais que diable sommes-nous venus faire ici? Deux choses. Primo, fuire les touristes et l'ambiance fausse qui régnait à San Pedro de Atacama. Bref, rencontrer le vrai Chili et les vrais chiliens. C'est chose faite : ils parlent trés vite et l'on ne comprend rien! Comme si l'espagnol était une nouvelle langue! Frustrant...
Ensuite, nous voulons voir l'océan. Tout simplement. A quelques kilomètres de Chañaral se trouve un parc naturel: le Pan de Azucar. C'est l'occasion d'une grande balade entre le désert et le Pacifique. On nous parle de beaucoup d'animaux. Nous ne verrons que deux renards pas farouches. Pour ceux qui suivent, on les nomment "zorros" en espagnol.
Plus que tout, c'est l'ambiance tranquille de ces paysages qui nous apaise. Nous sommes seuls autour de ces grands espaces car le début de l'hiver a fait fuir tous les touristes. Les rouleaux de l'océan grondent en s'abattant violemment sur les plages de sable toisées d'un ciel bas. Derrière nous, le désert inhospitalier réchauffe notre dos et apporte des touches jaunes et bleus à ce décor parfait pour un surfeur solitaire. Mais il n'y a vraiment personne à part quelques mouettes plantant leurs becs dans le sable humide à la recherche de coquillages.
Nous prenons une grande bouffée d'air pur. On est finalement bien ici...

Où le désert plonge directement dans l'Océan Pacifique.

Un petit renard vient quémander quelques miettes de notre pic-nic.

1 Commentaires:

Anonymous Anonyme said...

Mami est avec nous pour la fête des mères et vous envoie de gros bisous. Alain

30 mai, 2005 20:16  

Enregistrer un commentaire

<< Home