Vendredi 15 avril - Cours de géographie

Notre journée se passe principalement dans le bus à re-traverser d'une seule traite le chemin parcouru les jours précédents. Il s'agit d'une bonne révision de la géographie du Pérou que l'on peut schématiser ainsi: le pays est constitué de trois types de paysages bien distincts. A l'est, la moitié du territoire est occupée par la jungle épaisse torride et humide. Au milieu, la cordillère des Andes offre un climat montagnard assez chaud en journée en dessous de 4000 mètres. A l'ouest, la côte péruvienne est un véritable désert : rien n'y pousse et il y fait trés chaud.
Les transitions sont saisissantes sur notre route de 300 kilomètres qui traverse le pays d'est en ouest. Nous quittons la jungle humide où tout pousse si facilement (trois récoltes de fruits par ans, légumes diverses...) pour monter dans les Andes au climat sec mais où des cultures plus "traditionnelles"(céréales, maïs, pommes de terres, ...) sont présentes jusqu'à plus de 4000 mètres. Enfin, la chaleur nous saisit lorsque nous nous raprochons de la côte. Les 50 derniers kilomètres jusqu'à Lima se font entre des montagnes de plus de 2000 mètres entièrement couvertes de pierres jaunes. Rien ne pousse et la réverberation du soleil y est écrasante.
Ainsi, on comprend mieux comment fonctionne le pays. La mégapole Lima ne possède aucune agriculture aux alentours: tous les produits alimentaires viennent du reste du pays.Un pays riche et varié géographiquement et au niveau de l'agriculture.