Lundi 25 avril - Putucusi

Agua Calientes est le village au pied du Machu Picchu dans lequel nous dormons. Il est le point d'accés unique pour monter au site (soit en bus soit à pied). Ce village n'est relié à la "civilisation" que par la voie ferrée qui le traverse. Cette situation particulière et le tourisme intensif qui y règne ont transformé ce village en un eldorado où tout se monnaie à prix fort. Ici tout est deux fois plus chère qu'ailleurs sans aucune autre raison que ces deux mots : "Machu Picchu". Nous en avons eu la preuve à plusieurs reprises : en discutant un peu, on parvient à faire redescendre les prix à des valeurs raisonnables. Le village n'est qu'une succession de magasins d'artisanat, de restaurants et d'hotels. Il est quasi impossible de s'y sentir comme dans un village normale.
Nous n'étions pas au courant de tout cela lorsque nous avions decidé de rester deux nuits ici. Pour fuire cette tornade marchande, nous avons trouvé une petite randonnée qui nous a permis de dominer le Machu Picchu depuis une montagne qui lui fait face : Putucusi. La vue est splendide et nous avons été seuls pendant toute notre excursion : hors du Machu Picchu, point de salut! De ce côté-ci, le Machu Picchu perd de sa prestance et de son coté sauvage. En effet, on peut voir distinctement tous les lacets de la route qui mène à ses portes. Encore plus impressionnant est le ballet incessant des bus qui montent et descendent. J'en compte en moyenne une dizaine... Je me remémore notre sortie du site la veille : une queue de 50 mètres pour acheter son ticket (à environ 25 US$...).
Le Machu Picchu est une douce folie que nous quittons le soir même par un train direct pour Cusco.