Lundi 11 avril - La forêt de pierres

La région de Tarma est riche en histoires sur les extra-terrestres. Chaque habitant pourra vous raconter une anecdote à ce sujet. A cette altitude, le ciel nocturne est d'une limpidité exceptionnelle : on y voit bien plus d'étoiles que dans nos contrées. Cela doit favoriser l'observation de phénomènes célestes rares. Celui qui revient le plus souvent est le suivant: une lumière traverse le ciel en ligne droite, puis change soudain de trajectoire et repart dans une direction perpendiculaire à la précédente. Amis scientifiques, si vous avez une explication, je suis preneur!
Du coups, dés qu'un phénomène n'est pas expliqué, cela vient des extra-terrestres. C'est le cas de la forêt de pierres que nous visitons aujourd'hui. La route pour y mener est un peu longue. Nous repassons par le col du "Mont Blanc" (celui dont l'altitude est au dessus de la montagne sus-nommée mais je ne me souviens plus de son vrai nom...) pour finalement aboutir sur une plaine battue par les vents à plus de 4000 mètres d'altitude. Nous sommes dans la pampa de Junin, lieu hautement historique et géographique.
C'est ici qu'a eu lieu la dernière bataille pour l'indépendance du Pérou. Il est temps de mentionner deux grands noms de l'histoire sud-américaine : San Martin et Bolivar. Pour ne pas rentrer dans les détails, je résumerais leurs grandes épopées en disant que, le premier par le sud et le second par le nord, ont chassé les colons espagnols et rendu l'indépendance à de nombreux pays d'Amérique latine. San Matin est une grande figure de l'histoire argentine. Et c'est Bolivar qui a remporté une ultime victoire sur les espagnols à Junin, permettant ainsi au Pérou de devenir un pays totalement libre.
Au niveau géographique, La pampa de Junin cache en son coeur le lac de Junin qui est le second plus grand lac sud-américain aprés le fameux lac Titicaca.
Mais le clou de la journée est ailleurs. A l'autre bout de cette pampa se dressent des formes herissées qui tranchent avec les courbes douces des alentours. Plus l'on se rapproche et plus les formes semblent irréelles. Dans un paysage verdoyant, à perte de vue sont plantés des rocs immenses. Ici, la nature a tout chamboulé et joue avec notre imagination. Certaines formes se rapprochent d'objets, d'animaux ou de personnes. Les perspectives et les jeux de lumière sont infinis. On ne cesse de prendre des photos! Tout est grand. Tout est beau. On se lasse pas de se promener au milieu de ces géants noirs. Notre guide nous affirme qu'il n'y a pas d'explication pour l'origine de cette gigantesque forêt de pierres. Enfin si, il y en a une... Ce sont les extra-terrestres. Bien-sur!