Dimanche 20 mars - En transit

Encore dans les transports aujourd'hui... Je me rends d'abord à Los Antiguos, à la frontière chilienne. Je visite ce charmant village au bord du lac "Buenos Aires". La "capitale nationale de la cerise" tranche un peu avec la nature à l'état brut que je cotoie depuis plusieurs jours. Ici on y cultive les fruits et on élabore de délicieuses confitures. Je pars pour Commodoro Rivadavia (au bord de l'Atlantique) en fin d'apres-midi.
Cette traversée de la Patagonie d'Ouest en Est n'est indiquée dans aucun guide. Et pour cause: il n'y a rien à voir. Mais c'est exactement ce que je voulais : avoir une idée plus réelle de ce qu'est la Patagonie hors de la cordillère et de ses côtes. Et bien c'est le néant... Six heures d'une route (bitumée cette fois) toute droite dans un décor uniformément plat. Pas de montagnes à l'horizon. Pas d'animaux non-plus... A mi-parcours, la Patagonie dévoile une autre de ses richesses : le pétrole. A perte de vue, des petits forages automatiques pompent le sang patagon. Des pics-vert de métal plantent inlassablement leurs trompes dans le sol. Leurs mouvements ressemblent à ceux d'un mécanisme d'horlogerie avec ses contre-poids et son mouvement pendulaire.
Ce pétrole permet à l'Argentine de s'auto-suffire et même d'exporter celui-ci. On a presque l'impression d'être au Texas avec ces paysages arides et semi-désertiquess...
J'arrive à Commodoro, plus grande ville de Patagonie, dont la richesse repose sur ce sous-sol. Je pensais trouver facilement de quoi dormir dans cette ville peu touristique. Et bien non. J'ai pas mal galeré avant de trouver une chambre miteuse. Les jours se suivent et ne ressemblent pas...
Je suis néanmoins trés content d'avoir vu un côté moins "Disneyland" de la Patagonie (sous le soleil!).

2 Commentaires:

Anonymous Anonyme said...

Ne cherche pas Florent Pagny il est en France.Je l'ai vu à la TV...A+. Alain

20 mars, 2005 19:38  
Anonymous Anonyme said...

merci pour ce beau voyage et les commentaires .profites bien de tous ces instants.grosses bises
Marraine.

20 mars, 2005 21:05  

Enregistrer un commentaire

<< Home